Proposition algerie sahara en 1985

Publié le par Association Sahara Marocain

L'ASM diffusera très bientôt d'autres documents qui viennent d'être déclassé Top Secret par l'agence de renseignement américain CIA relatifs au Maroc et à l'affaire du Sahara.


Concernant le document que nous avons publié avant-hier dimanche, nous tenons à rappeler que cette affaire n'était pas aussi secrète que cela car après l'officieuse réunion qui a eu lieu à Lisbonne entre le Maroc et les séparatistes du Polisario le 27 janvier 1985, le ministre des affaires étrangères algérien taleb Ibrahimi avait contacté son homologue marocain Abdellatif Filali au début du mois de févier pour l'informer qu'il avait du nouveau à propos de l'affaire du Sahara.
Et c'est la que la proposition du projet d'autonomie a été proposée par l'Algérie.
Le Maroc étudia la proposition algérienne et la refusa car elle proposait une autonomie des provinces du Sahara et leur lien avec la personne du Roi du Maroc et non avec le Maroc en tant que pays!!!
L'autonomie proposée par l'Algérie, était carrément une indépendance déguisée puisqu'elle stipulait que le Sahara se gère comme un Etat indépendant (ses ambassadeurs, gouverneurs, armée…) s'était une sorte de Commonwealth entre le Maroc et son Sahara.
Aussitôt la proposition faite le ministre des AE Abdellatif Filali se déplaça à Madrid au mois de Mars 1985 pour informer son homologue espagnol Fernando Moran, puis Paris et d'autres capitales européennes.
Le Front Polisario quant à lui a confirmé l'existence de cette proposition par les déclarations de Bachir Mustapha Sayed parues dans les quotidiens français Le Monde du 21 avril 85 et Libération du 20 avril 1985.
La presse européenne quant à elle a publié plusieurs articles :       
El Pais du 14 février 85 et du 4 mars 85, le Journal de Genève 02 mars 85, Le Figaro du 4 mars 85, Le Monde du 5 mars 85, Jeune Afrique du 13 mars 85, l 'agence Reuters, AFP, EFE du  20, 21 et 22 février 85

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article