Swaziland : Arrestation d’un dirigeant syndical

Publié le par Sedraoui Driss

Bruxelles, le 21 août 2008 : La Confédération syndicale internationale (CSI) a fortement protesté contre l’arrestation par les autorités du Swaziland de Jan Sithole, Secrétaire général de la Swaziland Federation of Trade Unions (SFTU).

Selon les informations que la CSI a reçues, Jan Sithole a été victime de harcèlements répétés à la suite d’une marche que des syndicats et d’autres groupes de la société civile ont récemment organisée contre la participation de Robert Mugabe, du Zimbabwe, et du Roi Mswati III, du Swaziland, à une réunion de la Communauté de développement de l’Afrique australe qui s’est déroulée à Johannesburg le 16 août 2008.

Dans une lettre qu’elle a adressée aux autorités (EN) , la CSI a exhorté le Premier ministre Dlamini à relâcher au plus vite Jan Sithole et à s’assurer qu’aucune charge ne serait retenue contre lui. La CSI a demandé au gouvernement du Swaziland de respecter la Convention de l’OIT n° 87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical que le pays a ratifiée et qu’il est donc tenu de respecter.

La CSI croit savoir que Jan Sithole a maintenant été libéré.

« Une fois de plus, ces actes illégitimes et inacceptables et l’arrestation d’un dirigeant syndical en violation des droits fondamentaux consacrés par la législation internationale ont montré la nature autoritaire du régime swazi », a déclaré Guy Ryder, Secrétaire général de la CSI.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article