ASM : Lettre au SG de l'ONU 02/04/08

Publié le par Association Sahara Marocain

A l'aimable attention de Monsieur le Secrétaire Général
Monsieur Ban Ki-Moon
 
Monsieur le Secrétaire Général,
 
   Nous vous informons qu'il y'a quelques jours ont été diffusées sur le site web "Youtube" deux vidéos filmées de l'intérieur des camps de Tindouf dans le sud algérien dévoilant au monde entier l'ampleur du phénomène de l'esclavage qui sévit dans ces camps et lançant à travers plusieurs personnes des cris de détresse et de secours dans le but que leur appel soit entendu et fasse réagir la communauté internationale.
 
Depuis samedi dernier, les vidéos ont été supprimées du site web "Youtube" la population noire des camps de Tindouf a été depuis soumise à une large campagne d'intimidation et menaces de répression, plusieurs centaines d'enfants ont été séparés de leurs familles, les ayant plus de quinze ans de sexe masculin envoyés au front en tant que "soldats", les fillettes du même âge dispersées au sein de plusieurs familles dites notables pour accomplir les tâches" ménagères et "servir leurs nouveaux maitres" aussi bien dans les camps que dans plusieurs villes en Algérie et 23 leaders de la communauté noire ont été enlevés sans que leurs familles jusqu'à hier soir puissent avoir de leurs nouvelles.
 
Monsieur le Secrétaire Général,
 
Nous exigeons l'intervention urgente de l'Organisation des Nations Unies ainsi que des pays membres du Conseil de Sécurité en faisant pression sur l'Algérie et les séparatistes dudit "Front Polisario" pour faire la lumière sur le sort des 23 personnes enlevées, la protection de la communauté noire des camps de Tindouf, les libérer de l'esclavage dont elle est victime et les protéger afin qu'elle décide librement de son sort soit de rester dans les camps ou regagner leurs pays respectifs parmi eux la Mauritanie, le Sénégal, le Mali ou le Maroc.
 
Pour rappel, deux journalistes australiens Daniel Fallshaw et Violetta Ayala en réalisant un film documentaire sur l'aspect humanitaire dans les camps de Tindouf ont découvert après que des dizaines de familles se sont confiées à eux que l'esclavage était une pratique courante et à grande échelle dans ces camps. Depuis, ils ont décidé de manière secrète durant plus d'un mois avec la complicité de plusieurs membres de la communauté noire de filmer les témoignages poignants de réels esclaves. Les services algériens et membres dudit "Polisario" ayant découvert les projets des deux journalistes qui étaient considérés comme amis des séparatistes, les ont arrêtés, interrogés durant de longues heures, retenus pendant deux jours à Tindouf ville avant de les expulser vers la France.
Ces mêmes journalistes ont livré leurs témoignages au sein de l'ONU dernièrement.
 
Un autre témoignage poignant de l'ampleur de l'esclavage dans les camps de Tindouf est celui de la petite Sultana qui vit "réfugiée" en Espagne.
 
Dans l'attente d'une réaction rapide et efficace de votre part, veuillez agréer, Monsieur le Secrétaire Général, l'expression de des hautes considérations des membres de l'Association le Sahara Marocain.
 
 
           Le Président
Mohamed Reda TAOUJNI

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article