un projet d'épuration solaire des eaux usées

Publié le par Wifaya Ahmed

Environnement
Le DLR remporte l'"Energy Globe Award" pour un projet d'épuration solaire des eaux usées

http://www.bulletin s-electroniques. com/actualites/ 54791.htm

Dans le cadre du projet SOWARLA, le Centre allemand de recherche aérospatiale (DLR) et ses partenaires industriels sont parvenus à développer un nouveau capteur solaire (Solar receiver) particulièrement performant destiné à être intégré dans un système solaire d'épuration des eaux usées.


L'épuration solaire des eaux usées consiste à recourir à la lumière et à un photo-catalyseur pour détruire des impuretés organiques toxiques ou difficilement biodégradables. Elément-clé du système SOWARLA, le récepteur solaire, constitué de tubes de verre, est plus simple à installer que dans le cas des autres concepts de réacteurs solaires. Il autorise par ailleurs une grande souplesse d'utilisation : son installation est possible au sein de systèmes de grandes dimensions et soumis à diverses conditions. L'installation actuelle (20 m de long et 160 cm de large) peut déjà épurer 500 litres d'eaux usées (ou d'eaux industrielles) par heure.

Pour leurs travaux, les scientifiques allemands ont remporté le 26 mai 2008 à Bruxelles l'"Energy Globe Award 2007", prix international de performance environnementale mettant en compétition des projets ayant pour but "une exploitation rationnelle et économe des ressources et un recours aux sources d'énergie renouvelables" . Le prix est attribué dans 5 catégories (Terre, Feu, Eau, Air, Jeunesse). 853 projets (109 pays) concouraient en 2007.

Le projet a été cofinancé par le DLR, les entreprises KACO Gerättechnik et Hirschmann Laborgeräte, ainsi que par la Fondation fédérale allemande pour l'environnement.
 
Wifaya Ahmed
INRA Agadir
Plant physiology

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article