Association le Sahara Marocain

Publié le par asm et Xinhua

Association le Sahara Marocain

Mardi 9 décembre 2008

   A l'occasion du 60ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'Homme, l'Association le Sahara Marocain lance un appel au Secrétaire Général de l'ONU et à l'ensemble de la communauté internationale en vue d'intervenir d'urgence auprès des autorités algériennes pour la levée de l'embargo imposée à la population vivant dans les camps de Tindouf dans le sud algérien.

Cette population qui vit dans des conditions inhumaines depuis plus de trois décennies, est victime d'une instrumentalisation à des fins politiciennes propagandistes, et à ce sujet, l'ASM met à la disposition du Secrétaire Général de l'ONU et à toutes les composantes de la communauté internationale une vidéo choquante qu'elle vient de recevoir de l'intérieur des camps de Tindouf où des familles entières lancent des appels de détresse et "supplie" cette même communauté internationale à intervenir en vue de les "libérer" de ces camps de la honte où les droits de l'Homme les plus élémentaires sont bafoués en toute impunité.

Dans la vidéo, on peut voir des familles à visages découverts témoigner de pratiques de séquestrations, d'esclavage, d'exploitations sexuelles et de maltraitance dans les camps dont sont victimes enfants ou adultes par une poignée de personnes proches des responsables ou par les responsables eux-mêmes dudit "Front Polisario".

L'ASM qui enverra dès demain la vidéo qu'elle détient au Secrétaire Général de l'ONU, aux différents gouvernements, aux organisations internationales des droits humains et aux médias, exige la protection des personnes qui apparaissent dans la vidéo contre tout acte de répression dont ils peuvent être victimes et aussi l'ouverture d'une enquête internationale afin que toute la lumière soit faite sur ces graves violations des droits de l'Homme commis dans le sud algérien et les accusés répondre de leurs actes.

L'ASM réclame aussi que le gouvernement marocain assume ses responsabilité s et œuvre par tous les moyens légaux à protéger la vie des personnes qui apparaissent sur la vidéo que l'ASM diffusera à grande échelle.       

 


 

 

 

Association le Sahara Marocain

Mercredi 10 décembre 2008

A l'aimable attention de Madame la Commissaire Européenne

Madame Benita Ferrero-Waldner

A l'aimable attention de Monsieur le Président du Parlement Européen

Hans-Gert PÖTTERING

 

Madame, Monsieur

   Nous avons appris que vous allez recevoir en audience demain mon compatriote Hmatou ouled Khalili alias Mohamed Abdelaziz (nom de guerre) chef des séparatistes desdits "Front Polisario", un mouvement soutenu par le régime algérien à des fins hostiles à l'égard du Maroc.

Madame, Monsieur

   Par la présente lettre, nous sollicitons l'intervention urgente de l'Union européenne pour mettre fin à la souffrance de la population des camps de Tindouf qui vit un véritable drame humanitaire depuis plus de trois décennies.

Pour preuve concrète, entre tant d'autres, nous mettons à votre disposition une vidéo que notre association a pu recevoir de l'intérieur des camps de Tindouf en Algérie où des familles entières lancent des appels de détresse et implorent la communauté internationale à réagir en leur faveur pour quitter ces camps et rejoindre leur patrie le Maroc, ils accusent les responsables dudit "Front Polisario" de corruption, d'exploitation sexuelle de jeunes filles, de maltraitance, de perdurer l'esclavage, de détournement d'aides humanitaires…  

En vous remettons cette vidéo, nous réclamons que l'Union Européenne et le Parlement Européen s'engage à assurer la protection des dizaines de personnes qui témoignent à visages découverts devant la caméra contre tout acte de représailles de la part des séparatistes ou de la sécurité militaire algérienne qui gère le volet sécurité des camps qui se trouvent sur leur territoire.  

Restant à votre entière disposition pour de plus amples informations, veuillez agréer, Madame la Commissaire, Monsieur le Président, l'expression des hautes considérations des membres de l'Association le Sahara Marocain.

 


 

 

Association le Sahara Marocain

Mardi 16 décembre 2008

Objet : ‘’Séparatistes d’intérieur’’

A l’aimable attention de Messieurs :  

Le Ministre de l’Intérieur

Monsieur Chakib Benmoussa

 Le Ministre de la Justice

Monsieur Abdelouhed Radi

Le Directeur Général de la Direction Générale des Etudes et Documentations

Monsieur Mohamed Yassine Mansouri  

Le Directeur Général de la Sûreté Nationale

Monsieur Charki Draiss

Le Général de Division de la Gendarmerie Royale

Général de division Hosni Benslimane

Le Directeur Général de la Direction de la Surveillance du territoire

Monsieur Abdellatif Hammouchi  

Messieurs,

   Comme vous le savez, ledit ‘’Front Polisario’’ est une organisation armée soutenue militairement, diplomatiquement et économiquement par le régime algérien et hébergée en Algérie.  

Le Maroc à ce jour et malgré le cessez le feu signé en 1991 est en situation de guerre contre nos ennemis qui sont officiellement ledit ‘’Front Polisario’’ et officieusement l’Algérie.

Aujourd’hui, l’ASM constate qu’une vingtaine de personnes dans nos provinces du sud s’activent pour le compte des séparatistes et de l’Algérie à des fins politiques sous couverts des droits de l’Homme.  

Ces personnes sillonnent le monde aux frais des services de renseignements algériens, sont rémunérés par ces derniers et s’affichent publiquement avec les ambassadeurs, diplomates ou agents de renseignement algériens sans que vous trouviez cela condamnable.

Au Maroc, ces personnes sont à la tête dans toutes les provinces du sud du Maroc de plusieurs cellules clandestines qui encadrent nos jeunes surtout les mineurs et les poussent contre des sommes d’argent à commettre des actes de vandalismes dans les rues, attaquer les voitures de police, détruire les biens publiques… et cela en toute impunité malgré que vous avez les renseignements concret de leurs implications.

 

Messieurs,  

Ne s’agissant nullement de liberté d’expression, ceux qui sont nommés ‘’séparatistes d’intérieur’’ sont des traîtres à leur patrie au service d’un pays étranger de plus ennemi et les lois à travers le monde en la matière sont claires.

L’ASM défend la liberté d’expression et parmi ses priorités, le militantisme pour ce principe élémentaire des droits de l’Homme, pour cela nous avons à maintes reprises demandé à l’Etat que si des personnes se disent convaincues par le séparatisme, de créer leur entité de manière légale et s’activer suivant les lois en vigueur dans le royaume.  

Messieurs, 

L’ASM vous demande pourquoi ne sont pas traduit en justice ces personnes pour répondre de leurs actes ?

Nous n’avons pas à avoir peur de l’opinion ou instances internationales, il s’agit de la sécurité de notre patrie dont vous êtes tous responsables et votre attitude passive à l’égard de ces personnes menace la stabilité du pays, prenez exemple de la fermeté de l’Etat espagnol envers les sympathisants de l’ETA, nous disons bien sympathisants et non pas les terroristes directs de cette organisation armée.  

Avant qu’il ne soit trop tard, car le régime algérien ne nous fera pas de cadeaux et ne perd pas de temps pour désunir et anéantir s’il le peut le front intérieur marocain, l’ASM vous interpelle et vous demande de décapiter par la voie de la justice ces réseaux qui enveniment la vie de la grande majorité des marocains d’origine sahraouie qui ne cachent plus leurs préoccupations quant à leur avenir et celui de leurs progénitures, sans oublier le peuple marocain entier qui commence à s’inquiéter au vu de la liberté d’action et l’impunité dont jouissent ces ‘’traîtres’’ au service de l’Algérie.

Dans l’espoir que cette lettre attire votre attention et agissiez en conséquence, veuillez agréer, Messieurs, l’expression de nos hautes considérations.

 


 

 Mardi 16 décembre 2008  

Ils besoin du soutien de toutes les composantes de la société civile marocaine

Soutenez les, Soyez nombreux

Le 18 décembre à 11h devant l’Ambassade d’Algérie à Rabat

 Les expulsés marocains d’Algérie (c’était un 18 décembre 1975) organisent une manifestation pacifique devant l’ambassade d’Algérie à Rabat pour faire entendre leur voix et réclamer justice.

L’Association le Sahara Marocain solidaire avec ses compatriotes demande à toutes les composantes de la société civile marocaine à venir en masse participer à cette manifestation et exprimer sa solidarité avec eux.

 

  Algérie : Des clandestins marocains condamnés par un tribunal algérien. 
 Jeudi 04 décembre 2008 
 http://www.casafree .com/modules/ news/article. php?storyid= 25485 
   
 66 immigrés clandestins de nationalité marocaine, dont quatre mineurs, arrêtés par la gendarmerie nationale algérienne au début de la semaine en cours, ont été condamnés par le tribunal d'Ain Defla (centre de l'Algérie) , a annoncé mercredi le procureur de la République, cité par l'agence de presse algérienne APS. 
 65 d'entre eux ont été condamnés à six mois de prison avec sursis, un autre ayant des antécédents avec la justice algérienne a écopé de six mois de prison ferme, selon la même source. 
 Ces clandestins, arrêtés aux barrages de la gendarmerie nationale, seront reconduits aux frontières par les services de sécurité. 
   
 Deux Algériens accusés de complicité avec les mis en cause seront traduits en justice "pour facilitation d'hébergement et de circulation à des étrangers en situation illégale", a indiqué la même source. 
 Les deux complices présumés seront passibles à des peines allant de 2 ans à 5 ans de prison ferme et d'une amende de 60.000 à 200.000 dinars algériens (de 900 à 3.000 dollars environ), selon le procureur de la République. 
   
 Xinhua 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article