Les diplômés chômeurs envahissent le salon du livre

Publié le par AHMED EL MEKKAOUI

Casablanca: Les diplômés chômeurs envahissent le salon du livre

 Casablanca: Les diplômés chômeurs envahissent le salon du livre

 

Les diplômés chômeurs profitent de la moindre occasion pour exprimer leur colère. Ainsi les membres du “rassemblement marocains des hauts cadres chômeurs” ont envahi dimanche matin le Salon International du Livre de Casablanca, constate-t-on sur place.

600 diplômés chômeurs selon les organisateurs de la manifestation, 200 selon les autorités venant de différentes régions du Royaume ont sillonné les pavillons du salon en silence avant de monter le ton et de faire le tour des lieux en scandant leurs slogans habituels qui mettent en cause la retard du gouvernement à tenir ses engagements. Finalement, ils ont organisé un sit-in devant le stand de l'Arabie Saoudite.

Les exposants pour leur part ont été surpris par cette manifestation. Plusieurs parmi eux ont considéré le geste inadéquat avec le lieu. “Ici on vient voir les livres, pas pour trouver un travail”, déplore un exposant. Même son de cloche chez les visiteurs, qui ont qualifié l'action de “décalée”.

Les autorités ont réagi de manière pacifique, laissant les manifestants exprimer leur colère jusqu'au bout avant d'emmener les leaders (trois personnes, selon un témoin sur place) au poste.


AHMED EL MEKKAOUI
 www.maghreb.msn.com

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Jean georges 19/02/2009 18:55

Bonjour,C'est étonnant une manif par des jeunes diplomés au Maroc, où je pensais que les revendications groupées étaient interdites. Je pense quand même que ce doit être seulement toléré, ou alors je suis en retard d'une case.Je trouve aussi assez malsain que dans un salon du livre ( où par définition on doit y trouver des gens intelligents) que les visiteurs et les exposants  ne supportent pas que des jeunes diplomés fassent connaître leur détresse face au chomage.Notre société est vraiment malade du chômage surtout des jeunes diplomés ou pas. Jusqu'à il y a encore deux ou trois ans en France et en Europe aussi, les diplomés trouvaient plutôt aisement du travail, mais aujourd'hui cela devient de plus en plus difficile.Bonne soirée  Cordialement JG.