Intervention violente du Polisario contre les séquestrés du camp d’Aousserd.

Publié le par تجمع النشطاء الحقوقيين بالصحراء

De violents affrontements ont déroulé récemment au sein du camp d’Aousserd , pour protester contre le détournement d’aides humanitaires acheminées vers ces mêmes camps au début du moi de mai, et qui n’auraient pas été distribués dans leur totalité.

Selon les séquestrés de ce camp,les aides humanitaires, en nature ou en espèces, qui pleuvent pourtant à flot sur les camps de Tindouf, sont détournées de leur véritable destination.

Pour remédier à cette situation , les populations sahraouies qui vivent dans ces camps se seraient ainsi constituées en délégation pour protester auprès de la hiérarchie militaire du mouvement de guérilla, mais ces derniers auraient opposés une violence « disproportionné e » à la demande d’éclaircissements des sahraouis, blessant du coup plusieurs personnes. Suite à cet évènement tragique, des habitants des camps ont pu transmettre le message à certains des membres de leur famille se trouvant près de Bir Lehlu, et des demandes d’explication auraient été adressées aux collaborateurs de Mohamed Abdelaziz. Or, le frère de l’un des hauts gradés du Polisario serait impliqué, toujours selon notre source, dans un vaste trafic transfrontalier avec la Mauritanie , où seraient écoulées les marchandises et dons issus de l’aide humanitaire internationale. Fait inédit, les sahraouis qui ont mené la fronde dans les camps d’Aousserd ont été déplacés, et leurs effets personnels confisqués, afin de les « punir » d’avoir osé « remettre en cause » la gestion par le Front Polisario des denrées alimentaires reçues.

De l’avis des séquestrés, c’est hallucinant de remarquer que des fortunes colossales sont amassées par des membres de la direction du Polisario, avec la complicité intéressée des services de la sécurité militaire algérienne qui sont devenus de grands commerçants.


جريا على عاداته في نشر اﻠﻜﺬﺐ طلع علينا مايسمى بالمكتب التنفيذي لتجمع المدافعين الصحراويين لحقوق الإنسان ببلاغ مفاده إعتقال شابين صحراويين بسبب ترديدهما لشعارات سياسية تطالب بتقرير مصير الشعب الصحراوي ويتعلق الأمر بكل من : ص.ي وس.ك ٬ وفور صدور هذا الخبر قام تجمع النشطاء الحقوقيين بالعيون بإجراء تحقيق في الأمر تبين على إثره أن الشخصين المذكورين إعتقلا في حالة سكر بين وهياج شديد تطلب تدخل وحدة للأمن من أجل الحفاظ على سلامة المواطنين كماأن الشخصين المذكورين لا علاقة لهما بأي نشاط سياسي كما تحاول ال*CODESA*  إلصاقه بهما وسيعرض المعنيان بالأمر أمام القضاء ليقول كلمته الفصل في المنسوب إليهما.

وهذه ليست المرة الأولى التي تلجأ فيها هذه المجموعة ﻹختلاق الأحداث بغية تغليط الرأي العام.

 

تجمع النشطاء الحقوقيين بالصحراء

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article