L'Algérie retire sa reconnaissance de la RASD

Publié le par jeuneafrique.com - wikinews.org

22 nov 2010 : Le ministre algérien de l'intérieur monsieur DAHOU OULD KABLIA ,ministre de l’Intérieur et des Collectivités Locales, a affirmé aujourd'hui dans une sortie fracassante le retrait de son pays de la reconnaissance de la RASD,selon le qouotidien électronique TSA. En effet, après un long entretien avec le président algérien Bouteflika, ce dernier aurait décidé de ne plus soutenir le mouvement armé (polisario) en raison du coût très élevé que ce soutien vaut à l'Algérie. Cette annonce faite par le ministre de l'intérieur au nom du président algérien, laisse plusieurs observateurs internationaux très perplexes. Rappelons que celle-ci intervient seulement quelques jours après la bataille médiatique que le Maroc à remporté face aux mensonges et fausses allégations du polisario et des médias espagnoles sur les évenements de Lâayoune. Bouteflika aurait déclaré à son ministre qu'il préférerait que l'argent du soutien au Polisario profite tout d'abord aux algériens et ce, grâce à la construction d'écoles, d'hôpitaux et de créations d'emplois. Notons que le Polisario vient ainsi de perdre un soutien non négligeable, car cette décision contraindra les "réfugiés" de Tindouf à trouver une autre terre d'asile. Cuba aurait déjà fait savoir qu'elle affréterait quelques avions pour accueillir les Sahraouis sur l'île de la jeunesse, île tristement célèbre pour l'exploitation des enfants sahraouis et leur endoctrinements, dans les années 70.

http://fr.wikinews.org/wiki/L'Alg%C3%A9rie_retire_sa_reconnaissance_de_la_RASD

 


 

le Burundi retire sa reconnaissance à la RASD

 

 

 

Sahara: le Burundi retire sa reconnaissance à la RASDSahara: le Burundi retire sa reconnaissance à la RASD 

© AFP

Le Burundi a décidé de retirer sa reconnaissance de la République arabe sahraouie démocratique (RASD, autoproclamée par le Front Polisario), a déclaré lundi à Rabat le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération internationale Augustin Nsanze.

Cette "décision a été prise" dans la capitale marocaine où M. Nsanze s'est entretenu lundi avec homologue marocain Taieb Fassi Fihri, a rapporté l'agence marocaine MAP, citant le chef de la diplomatie burundaise ainsi qu'un "communiqué conjoint entre le Royaume du Maroc et la République du Burundi".

Le ministre burundais a également "fait part de son intention d'appuyer les efforts déployés" par l'ONU "pour parvenir à une solution politique définitive et mutuellement acceptable à ce différend régional", a précisé la MAP.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc.

Le Polisario, soutenu notamment par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire à travers un référendum d'autodétermination, alors que le Maroc soutient l'option d'une autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.

 

http://www.jeuneafrique.com/depeche_afp_20101025T221414Z20101025T221407Z_sahara-le-burundi-retire-sa-reconnaissance-a-la-rasd.html

Publié dans Actualité

Commenter cet article