L’UNION SYNDICALE DES FONCTIONNAIRES–UMT- GREVE LE 09 FEVRIER 2011

Publié le par hadile.com

dans-greve-il-y-a-reve.jpgL’UNION SYNDICALE DES FONCTIONNAIRES–UMT-

APPELLE A UNE GREVE LE 09 FEVRIER 2011 ACCOMPAGNEE D’UN SIT-IN DEVANT LE MINISTERE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS PUBLICS

 

L’Union Syndicale des Fonctionnaires affiliée à l’U.M.T lance un appel à une grève de 24 heures le 09 février 2011 dans les différents départements ministériels, les collectivités locales et les établissements publics soumis au statut de la fonction publique.

Cette grève qui sera accompagnée d’un sit-in le même jour devant le ministère de la modernisation des secteurs publics à partir de 9 heures du matin a été décrétée pour :

1.    protester contre : 

§  La dégradation du pouvoir d’achat résultat d’une augmentation dérisoire des salaires face à une cherté de la vie exaspérée durant les dernières années.

§  L’échec du dialogue social depuis 2008.

§  Les tergiversations du gouvernement dans l’application de ses engagements relatifs à la suppression des échelles 1 à 4 (collectivités locales et établissement publics) et l’indemnité  des zones enclavées.

§  L’adoption par le gouvernement d’un certain nombre de texte concernant la fonction publique sans aucun accord ou compromis avec les syndicats.

2.   pour revendiquer :

§  L’augmentation générale des salaires avec un SMIG de 3500 dh/mois.

§  La révision du système des salaires de la fonction publique avec une révision à la baisse de l’impôt sur les salaires.

§  La généralisation de la suppression des échelles 1à 4 dans les collectivités locales et les établissements publics.

§  La mise en application de l’indemnité des zones enclavées.

§   La promotion exceptionnelle depuis 2003, et ce en attendant la révision du système de promotion et d’évaluation en vigueur.

§  La refonte totale du statut de la fonction publique et des statuts de certains corps de fonctionnaires.

§  Le respect des libertés syndicales et la ratification par le gouvernement des conventions internationales 87 et 151 ainsi que l’abrogation de l’article 5 du décret du 5 février 1958 et l’article 288 du code pénal.

§  La mise en œuvre d’une vraie politique sociale répondant aux besoins des fonctionnaires notamment dans les domaines du logement et de la couverture médicale.

§  L’adoption de 35 heures de travail par semaine et des mesures d’accompagnements de l’horaire continu (restauration ; adaptation aux horaires de l’école…etc.).

§  L’amélioration des conditions de la femme fonctionnaire et d’un certain nombre de catégories de fonctionnaires.

§  L’ouverture de dialogues sociaux sectoriels pour répondre aux revendications spécifiques des travailleurs des différents départements ministériels, collectivités locales, et des établissements publics et le respect des conventions sectorielles.

§  La satisfaction du dossier revendicatif des ingénieurs, déposé par l’Union Nationale des Ingénieurs Marocains, et qui est resté sans suite depuis deux ans.

§  La satisfaction des revendications spécifiques des différentes catégories de fonctionnaires (administrateurs, techniciens, rédacteurs, adjoints publics, adjoints administratifs, etc.)

§  L’instauration d’une assurance accident de travail et maladies professionnelles dans la fonction publique.

§  Revenir sur la décision unilatérale du gouvernement visant le transfert des fonds du travail à la CNIA – CDG, sans concertation aucune avec les syndicats, et la restitution, à ces fonds, d’un montant de 250 millions de dh viré d’une façon illégitime, par le gouvernement au trésor.

 

Rabat le 02/02/2011

Publié dans Actualité

Commenter cet article